RÉUNION DE SECTION JUILLET 2015

Compte rendu de la réunion de la section Corée des Conseillers du Commerce Extérieur de la France du 22 juillet 2015 


1. Point du Service économique (P. Buch)

La BOK et le Ministère des Finances ont révisé à la baisse les prévisions de croissance de la Corée. La croissance au premier semestre ressort à 2,4%, un chiffre inférieur aux anticipations. Cette baisse s’explique notamment par la contraction de 5% des exportations au premier semestre en lien avec la baisse de la demande chinoise, la dépréciation de l’euro, l’impact du MERS et la sécheresse.
Dans ce contexte, la BOK a annoncé une baisse de son principal taux directeur à 1,5%, son plus bas niveau historique, et un plan de relance massif.

Parmi les autres points d’actualité, il convient de noter :

  • l’impact sur la Corée de la hausse probable des taux d’intérêt aux Etats Unis ;
  • la fusion entre Samsung C&T et Cheil, qui continue à faire l’objet de nombreuses critiques ;
  • des chiffres décevants dans le domaine de la construction navale ;
  • les difficultés corporate dans certains chaebols : Posco confronté à des problèmes d’endettement, Kumho, Lotte.


Au niveau multilatéral et international, les discussions entre la Chine, la Corée et le Japon viennent de reprendre. La Corée et le Honduras ont, lors de la visite du Président du Honduras, manifester leur volonté d’accroître leur collaboration sur les questions d’énergie et de climat.

Pour ce qui est du Service économique, les axes de travail vont concerner :

  • une étude sur le NPS et en particulier sur sa stratégie d’investissement ;
  • la mise à contribution d’un stagiaire pour travailler notamment sur la Corée hors les murs ainsi que sur la stratégie des principaux chaebols ;
  • la publication d’une note sur les résultats du commerce bilatéral France Corée pour le premier semestre 2015. 




La dernière partie de la réunion a été consacrée aux présentations faites par les avocats de Kim & Chang et Jean-Manuel Spriet sur le thème des conflits sociaux en Corée.