RÉUNION DE SECTION MAI 2015

Compte rendu de la réunion de la section Corée des Conseillers du Commerce Extérieur de la France du 20 mai 2015 


1. Mot de l'Ambassadeur

Jérôme Pasquier, Ambassadeur de France en Corée, a tenu en préambule à informer les membres de la Section de son depart à l’été et de son remplacement vraisemblablement à la fin août début septembre. Le nom de son successeur sera communiqué une fois que sa candidature aura reçu l’agrément des autorités coréennes. D’autres changements sont par ailleurs prévus au sein des services de l’Ambassade,
notamment au sein du Service culturel avec le depart de Daniel Ollivier. Il est par ailleurs à noter la nomination d’Agnès Benayer en tant que nouveau commissaire générale pour les années croisées France-Corée.
S’agissant de la politique intérieure coréenne, l’actualité a été marquée par la démission du Premier ministre sur fond de scandale financier. L’opposition a enregistré un sérieux revers électoral lors des dernières élections partielles. En l’absence de compromis avec le gouvernement, l’on assiste à une situation de blocage sur de nombreux sujets comme ce fut le cas pour la réforme des retraites.

2. Point du Service économique (P. Buch)

Face au piétinement des réformes structurelles, le gouvernement a annoncé des mesures économiques pour le mois de juin avec deux axes de relance : la relance des exportations avec des mesures incitatives ou fiscales et des incitations fiscales aux investissements coréens à l’étranger. La Présidente Park poursuit sa politique d’inauguration des centres innovants et a déjà inauguré 10 centres innovants à ce jour.
Au niveau corporate, plusieurs faits saillants méritent d’être soulignés :

  • la forte croissance des exportations coréennes dans le domaine des cosmétiques avec notamment un triplement des exportations en Chine au premier trimestre 2015 plaçant la Corée à une part de marché comprise entre 10 et 13% dans ce pays.  
  • les difficultés du Groupe Posco à la suite des problèmes de corruption. Le groupe est par ailleurs confronté à des difficultés financières et certains observateurs estiment qu’une séparation des actifs n’est pas à exclure.
  • les négociations exclusives menées entre Kumho Industriel et Kumho Asiana ;
  • le litige d’arbitrage entre Lone Star et le gouvernement coréen pour un montant de 3,6 milliards de dollars. 

Enfn, au niveau multilatéral, il est à noter la reprise des négociations ALE triangulaires entre la Chine, le Japon et la Corée.



3. Tour de table

Défense

Peu d’éléments nouveaux à noter par rapport à la précédente réunion.

Energie - Pétrochimie

Le transfert de Samsung à Hanwha a été réalisé le 30 avril pour donner naissance à Hanwha Total Petrochemical. Il convient d’ailleurs de noter que le Groupe Samsung a déboursé 90 millions de dollars comme  « bonus de séparation » aux employés en tant que bonus dans le cadre de cette opération.
Le cours du brut s’est redressé autour de 65 dollars le baril et l’on semble s’orienter vers une stabilisation à ce niveau. Dans le domaine du raffinage, les sociétés du secteur ont enregistré des bénéfices satisfaisants. Pour ce qui est de la pétrochimie, la situation du marché est bien meilleure que ce qui avait été anticipé et aucun signe de contraction du marché n’est à noter.

Hôtellerie

L’activité reste soutenue mais la baisse des prix s’amplifie et est comprise entre 8 et 10% du fait de la forte progression du parc hôtelier. S’agissant des projets d’integrated resort, l’on devrait assister à de nombreuses avancées pendant les mois de juillet et août.  

Tourisme

Peu d’éléments nouveaux à noter par rapport aux précédentes réunions.

Optique

Le début d’année a été satisfaisant sur le marché domestique, poussé notamment par des nouveautés produits en verres de lunettes et lunetterie. A l’inverse, la situation est plus difficile à l’export et notamment vers le Japon.

Construction navale

Peu d’éléments nouveaux sur le marché pétrolier et de la construction navale. L’entreprise DSME vient de publier des résultats décevants mais cela n’a pas fait l’objet d’étonnement de la part des acteurs du secteur.

Luxe

Sur le marché domestique, les marques font face à une stabilité de leurs ventes du fait de l’atonie de la consommation et cette tendance se poursuit depuis le début d’année. Le secteur du luxe est pénalisé par des problèmes de positionnement prix et il est d’ailleurs à noter qu’un certain nombre de marques ont opéré des baisses de prix du fait de la chute de l’euro.
Le marché du DFS a été très porteur au cours des dernières années mais doit désormais faire face à une stabilité de ses ventes et à des niveaux élevés de stock chez certains opérateurs. L’activité est principalement tirée par les cosmétiques mais l’environnement reste particulièrement difficile dans le domaine de la maroquinerie. En termes de développement, deux DFS supplémentaires seront prochainement attribués en centre ville à Séoul.

Automobile

Le marché domestique ressort en hausse de 5% avec notamment une forte progression des marques importées et des difficultés pour le groupe Hyundai-Kia. Les exportations automobiles enregistrent une baisse continue depuis 5 mois, ce qui semble préoccuper certains acteurs du marché.  GM Korea accuse une forte baisse de ses ventes et a pris la décision d’arrêter ses exportations vers l’Europe, ce qui marque la fin du positionnement de hub pour l’export de la Corée pour le groupe GM.
Au niveau social, le groupe Hyundai est à la manœuvre pour que les autorités prennent la mesure de la nécessité de mieux contrôler le coût du travail. A titre d’exemple, la coût du travail de l’usine de Busan est le plus élevé parmi toutes les usines du Groupe Renault, notamment pour des effets de change, mais cette usine reste néanmoins 30 à 40% moins chère que celles du Groupe Hyundai en Corée.

Produits gourmets

Le grand magasin AK à Bundang a prévu au mois de juin une rénovation de son étage réservé à l’alimentation et le groupe Shinsegae va ouvrir un nouveau point de vente de SSG à Mokdong au mois de juillet. Ces développements sont une bonne opportunité pour les marques françaises de renforcer leur présence en Corée. Le salon Séoul Food & Hotel s‘est tenu récemment mais il est regrettable que les sociétés françaises n’y soient quasiment pas représentées.

Pharmacie

On attend la mise en place d’un nouveau système de prix avec pour référence le prix moyen pondéré (WAP) des produits comparateurs existants. Si ce système est privilégié par l’industriel, dès lors qu’il demande pour un nouveau produit, 90% du WAP ou 100% du WAP si nouveau mécanisme d’action ou maladie rare, il y aura juste une discussion avec l’HIRA sans l’étape supplémentaire de négociation avec l’assurance maladie. Sur le patent linkage, la proposition telle que présentée à l’Assemblée a été jugée enfreindre la constitution par le comité législatif et devra donc être retravaillée.

Environnement

Pas de nouveaux projets mais les anciens projets évoluent de façon positive, notamment en ce qui concerne le traitement des boues et des déchets alimentaires. Les industriels semblent prendre de plus en plus de mesures de protection  de l’environnement compte tenu de l’augmentation à venir du prix de l’eau. L’appel d’offres pour la centrale nucléaire de Shingo ri 5 et 6 a été lancé et il est prévu une remise du dossier au début du mois de juillet. Au niveau des EPC, les principaux projets actuels concernent les pays d’Amérique latine et d’Amérique du Sud, le Vietnam et les Philippines

Construction

Les principaux faits marquants du secteur du logement et de la construction sont les suivants :
Le dépassement pour la première fois du nombre de logements loués au titre du versement d’un loyer mensuel plutôt qu’avec le système de cheonse ;
L’investissement dans l’immobilier d’institutions financières coréennes à la fois sur le territoire national mais également à l’étranger notamment a Manhattan ;
La confirmation de 3 projets d’integrated resorts ;
Le lancement du projet de requalification de la base de Yongsan lance avec toutefois des craintes que le gouvernement puisse rentrer dans ses frais sur cette opération de déménagement ;
L’amende pour un montant de 168 millions de dollars auprès d’entreprises de la construction pour des ententes sur des marchés publics.

Sur le marché du ciment, l’on s’attend à une meilleure année 2015 par rapport à 2014 sur le marché domestique. A l’inverse, l’export est plus difficile alors que la Corée fait figure des gros pays exportateurs mondiaux. Ces mauvais résultats sont principalement liés à la baisse du fioul et à celle du du dollar ainsi qu’aux difficultés des pays consommateur de ciment. Il convient par ailleurs de noter le démarrage d’une enquête de la FTC sur le secteur du ciment et le lancement de la procédure de vente de Tongyang Cement avec un transfert envisageable au mois de septembre.

Banque

Dans le domaine de l’outsourcing, la réglementation en matière de sous-traitance informatique devrait évoluer avec la publication prochaine d’amendements sur le sujet. Les marchés financiers sont marqués par une forte volatilité, notamment pour les marchés obligataires en particulier en Europe. S’agissant des autorités de régulation, il convient de relever la volonté du nouveau management de revoir les rapports avec les systèmes bancaires, et notamment des systèmes d’audits. Ce discours semble extrêmement encourageant pour les acteurs du secteur qui pourraient à terme bénéficier d’un environnement performant. Enfin, le dernier point d’actualité a trait au maintien par la BOK de son principal taux directeur à 1,75%.


Business France

Les principales opérations pour les prochains mois sont les suivantes :
la visite d’une délégation du cluster montagne pour la préparation des JO de Pyeongchang ;
la participation à la mi-juin d’une foire de la KOIF à l’initiative de la KOTRA pour promouvoir les investissements coréens à l’étranger.