RÉUNION DE SECTION AVRIL 2015

Compte rendu de la réunion de la section Corée des Conseillers du Commerce Extérieur de la France du 15 avril 2015 


1. Point du Service économique (P. Buch)

Les perspectives de croissance de la Corée ont été révisées à la baisse par le FMI et la BOK, à hauteur de 3,1% contre 3,4% précédemment, soit un niveau inférieur à l’objectif de la Présidente Park. Cette évolution s’explique principalement par la faiblesse de la demande intérieure et le moindre niveau d’exportation compte tenu notamment de l’atonie des marchés européens.
Pour autant, certaines grandes entreprises coréennes continuent de remporter des marchés à l’international, comme l’illustre l’exemple récent du groupe Hanwha en Irak.
La Présidente Park poursuit l’inauguration des 17 centres innovants et a récemment inauguré celui de KT, en présence du groupe Orange qui a signé un MOU avec l’opérateur historique pour travailler avec des startups coréennes.
Parmi les autres points d’actualité pour le Service économique, il convient de relever :

  • la proposition de French Tech hub pour Séoul afin d’aider à l’installation de startups françaises ;
  • la récente réunion du Conseil économique sur le thème de l’attractivité de la France, dans un format plus réduit avec des représentants de la Section des CCEF, de Business France, de la FKCCI ainsi que du CEFC et d’Atout France ;
  • la rédaction de plusieurs notes : l’une sur la situation économique de la Corée en 2014 ainsi que sur les perspectives 2015, une autre sur le commerce bilatéral entre la France et la Corée en 2014 avec une confirmation de l’excédent de la France pour la troisième année consécutive et enfin une dernière note visant à établir une cartographie des grands secteurs économiques et industriels de la Corée ;
  • la tenue du forum mondial de l’éducation au mois de mai à Incheon avec la visite d’Annick Girardin, la Secrétaire d’Etat française au développement et à la francophonie ;
  • la proposition de visite au cours du deuxième semestre du Secrétaire d’Etat au commerce extérieur, Matthias Fekl, ce qui serait une bonne chose six mois après la venue d’Emmanuel Macron ;
  • l’inspection du Service économique par la DG Trésor du 11 au 14 mai.



2. Tour de table

Pharmacie

30 sociétés multinationales ont vu leurs résultats se détériorer puisqu’elles affichent une quasi stagnation de leurs ventes mais une baisse de 30% de leur niveau de marge. A contrario, les sociétés pharmaceutiques locales enregistrent en moyenne une progression de leur chiffre d’affaires de 6,5% et de 5% en ce qui concerne leur niveau de marge nette. Parmi les autres points d’actualités du secteur, il convient de relever :

  • le débat sur la modification de la législation en matière de brevet concernant l’assurance maladie ;
  • l’organisation d’un groupe de travail sur la compliance avec la participation d’entreprises pharmaceutiques locales mais également étrangères ;
  • la convocation d’IMS par les autorités compte tenu du dossier sensible concernant les informations personnelles des patients ;
  • l’impact des health & beauty stores sur le loyer des pharmacies ;
  • l’accord entre les groupes SK et Sanofi et le démarrage de la distribution de vaccins par SK.


Défense – Infrastructures de transport

Dans le domaine des infrastructures de transport, un projet intéressant d’extension d’une ligne de métro à Kwangju donne des signes de renouveau pour le secteur d’autant que des projets ambitieux à Séoul sont de nouveau évoqués.
En matière de défense, les appels d’offres sont lancés pour le projet KFX. KAI a été choisi avec partenariat avec Lockheed Martin. Le deuxième grand projet concerne celui des missiles longue portée et les appels d’offres vont bientôt sortir. L’offre américaine pose des problèmes politiques considérables à la Corée et des opportunités pourraient être à saisir pour la France.

Construction navale

Hyundai Heavy a annoncé des pertes records de plus de 2 milliards de dollars en 2014 tandis que Samsung Heavy Industries n’a enregistré que 100 millions de dollars de bénéfices. Les carnets d’ordres ne sont pas mauvais mais l’on note un fort retrait sur le premier trimestre, en dessous de 50% par rapport aux objectifs. Dans ce contexte, les relations avec les clients deviennent compliquées compte tenu des baisses d’investissement réalisés. DSME a annoncé la nomination d’un nouveau PDG, un ancien cadre de STX et de la KDB.

Secteur Pétrolier

Le cours du brut se stabilise autour de 55 dollars mais a enregistré une baisse de 50% en l’espace de quelques mois et il est fort probable que le cours du brut reste à un bas niveau pendant un certain temps. Les sous-traitants sont impactés par cette évolution du fait des arbitrages réalisés en termes d’investissement par les compagnies pétrolières. Dans le domaine du raffinage, les raffineurs coréens qui exportent massivement ont annoncé des pertes considérables. Pour Samsung Total, la situation dans le secteur de la pétrochimie n’est pas trop mauvaise, l’Entreprise ayant réussi à maintenir ses marges à des niveaux satisfaisants.

Communication – digital

La Corée du Nord vient de lancer sa première plate forme de e-commerce et il convient de noter que l’on y compte 2,5 à 3 millions de mobiles, pour la plupart des produits chinois. Les ventes générées par le biais du e commerce en 2014 ont dépassé en Corée du Sud les ventes retail traditionnelles, de 40,3 milliards de dollars contre 40,26 milliards dollars.
Parmi les autres points d’actualité du secteur, il convient de relever :

  • la fin programmée d’Active X à l’horizon 2017, ce qui devrait avoir un impact positif pour le e-commerce ;
  • un grand rendez vous pour les startups le 15 mai prochain à Séoul ;
  • le lancement par Kakao Daum d’une application similaire à celle d’Uber mais en lien avec les taxis.


Secteur bancaire

La BOK a opéré une nouvelle baisse d’un quart de point de son principal taux directeur lors de son dernier comité monétaire et il est probable qu’il s’établisse à 1,5% d’ici la fin du deuxième trimestre. Les résultats publiés par les banques coréennes sont satisfaisants mais s’expliquent principalement par la baisse du coût du risque. En y regardant de plus près, les marges commerciales continuent de baisser et le ROE des principales banques ressort à moins de 3%. Enfin, les régulateurs ont tenu récemment un discours convenu auprès des professionnels du secteur et ont fait part de leurs volontés de cibler davantage les inspections sur les processus de contrôle interne.

Transport aérien

Le trafic passager au départ de Incheon affiche une croissance de plus de 15% au global, avec une croissance de 30% pour les compagnies low cost et de 36% pour les compagnies chinoises. Korean Air a d’ailleurs fait le choix de mailler de plus en plus la Chine et dépasse désormais Asiana dans la desserte de villes chinoises. Dans le cadre du projet d’ouverture du nouveau terminal de l’aéroport d’Incheon, il est à noter le lobbying intense de l’aéroport d’Incheon pour attirer Delta Airlines afin de se servir de cette plate forme. Sur l’axe Paris Séoul, Air France va supprimer la classe première et augmenter la classe économique de 50% compte tenu de la forte demande des clients.

Luxe

Dans le secteur du DFS, le premier trimestre ressort en demi teinte, avec des ventes soutenues pour les produits cosmétiques  mais plus en retrait sur les produits de maroquinerie. La clientèle est désormais à 70% de Chinois contre 30% de Japonais et Coréens.

Produits gourmets

Le début d’année a été très satisfaisant pour les produits de confiserie et les chocolats français. Les ventes ont été portées par le on line, en hausse de 30% par rapport à l’année dernière avec des paniers d’achat à la hausse. A contrario, les grands magasins ont enregistré un recul de leurs ventes du fait des problèmes de calendrier avec le nouvel an chinois et d’annulation des opérations de promotion dans certaines enseignes.
Pour le food service, le début d’année a été poussif mais l’activité a repris depuis le mois de mars. Certains hôtels ont revu leurs processus d’achat et tentent de limiter le plus possible les food costs, ce qui pourrait à terme poser problèmes pour certains produits français de niche.

Business France

Le programme d’opérations pour les prochains mois est le suivant :

  • une opération dans le domaine du vin avec la participation d’une vingtaine de producteurs français au Grand Ambassador ;
  • une mission de Nord France Invest dans le secteur de la logistique ;
  • la tenue le 16 juin du Conseil stratégique de l’attractivité avec la présence d’une trentaine de grands patrons internationaux ayant investi en France. Trois invitations ont été faites au chairman du groupe LG, SK Telecom ainsi qu’au CSO de Samsung.