COMPTE RENDU REUNION CCEF SECTION COREE- 10/12/2008

clip_image002Extrait du Compte rendu de la réunion de la section Coree des Conseillers du Commerce Extérieur de la France du 10 Décembre 2008

Evénements/ visites :

Peu d événements et de visites début 2009

Possible nouvelle visite du Ministre du Commerce Extérieur en Coree vers le deuxième semestre 2009, dans le cadre d’un déplacement Japon/Corée.

Possible visite du Président Lee Myung Bak en France fin avril 2009

A noter : le festival du film asiatique de Deauville la deuxième semaine de Mars 2009, avec comme invite d`honneur la Coree. Deauville veut aussi associer une journée économique a ce festival qui sera consacrée àla Coree

Autres échéances de début 2009 :

- Accord de libre échange Corée-EU : poursuite des négociations dans un contexte socio-économique plus difficile - réunion prévue entre négociateurs européens et coréens fin Janvier - probabilité d’un prochain round de négociation fin Février.Les sujets difficiles restent les barrières tarifaires, les régles d`origine, et surtout l`automobile .

- Préparation du deuxième sommet du G20, car la Corée fait partie du groupe organisateur et de recherche de consensus sur les problèmes financiers

- Réunion de la commission mixte économique franco-coréenne en Décembre 08  : en matière d’accès au marché, discussions sur le secteur de la pharmacie (problème de prix des remboursements), sur l`automobile avec l` »OBD » (« On Board Diagnostic ») et l`importation de viande de bœuf en Coree.

Tour de table :

Sur un plan général, la Corée est très dépendante de l`export (40%), et en particulier de la Chine, et en Chine cela commence à aller mal également. Les sociétés dépendantes des exportations telles Samsung et Hyunday vont souffrir dans les 6 prochains mois et vont « bruler » leur cash,. Le Gouvernement va soutenir les Chaebols, et aux Chaebols de soutenir leurs PME

Secteur Sante :

General :

C`est aussi la crise dans ce secteur, par exemple le nombre de patients dans le secteur chirurgie esthétique a baisse de -30% a -40% en octobre/novembre. Les patients avec de petits problèmes de sante hésitent a se rendre dans les hopitaux et la fréquentation a baisse de -15% a -20% en octobre dernier.

Un tel ralentissement ne s`est pas vu depuis l`année 2000 dans ce secteur

Pharmacie :

Dans la pharmacie, la gestion du risque-client des distributeurs est critique. Le marche baisse, et certains laboratoires pharmaceutiques commencent a avoir des problèmes de liquidités et d’accces au USD, pour payer les produits importes Beaucoup de sociétés sont à "0" et seront au dernier trimestre 2008 dans le rouge

Secteur dentaire :

Le secteur des ventes de matériels d’équipement perd de plus en plus d`argent, deux sociétés ont déjà fait faillite, et le leader du secteur a licencie 40 personnes. Cependant il y a eu beaucoup d`aides gouvernementales dans ce secteur (notamment en matière de prêts bancaires). Déjà deux cas de suicides chez des dentistes qui avaient emprunte en JPY

Secteur « Well Being :

Le secteur du luxe se porte bien, avec +20% a +40% en particulier en domestique, en bénéficiant du retour de la clientèle japonaise à cause de la faiblesse du Won. Par contre la demande des locaux commence à se ralentir. Le Duty Free explose en raison des japonais-la part des Chinois est passée de 2 à 8% dans les « Duty Free », a cause de l`effondrement de la clientèle coréenne. La demande du consommateur coréen se maintient a +30% dans les achats de cosmétiques

Secteur Automobile :

Les ventes de voitures ont baisse de -30% par rapport 2007

Secteur industrie :

General :

- Application stricte des règles d`aide au secteur industriel :`le gouvernement veille a ce que la loi venant de la « Fair Trade Commission » qui impose que les sous-traitants industriels ne soient pas payes à plus de 60 jours, soit bien respectée, les contrôles sont plus sévères pour aider financièrement les PME sous traitantes.

Secteur Construction :

- Beaucoup d`entreprises de construction ont refuse l`aide gouvernementale [plan gouvernemental de restructuration de dettes] pour ne pas perdre « la face »- les entreprises de deuxième rang l`ont accepté plus facilement, par contre parmi les 10 premières entreprises beaucoup auraient également besoin de cette aide mais y sont a ce stade hostiles. Depuis le 15 Octobre, tous les nouveaux projets de construction sont gelés dans les grands groupes, et doivent être revus a partir de février, car les coréens disent que tout va aller mieux à partir de Janvier…à suivre…tous les projets de construction en Corée souffrent, ou ne décollent pas, car les banques coréennes ne peuvent plus financer ces projets.

- L’`immobilier en Coree est avant tout une valeur spéculative, et les appartements sont vendus très au dessus de leur vraie valeur. Pour l’instant et en depit d’un stock d’appartements invendus probabalement de l’ordre de 200,000 logements (50% de la demande annuelle normale) les baisses restent assez limitées. En dépit de toute une serie d’aides fiscales et autres introduites durant les 3 derniers mois les ventes d’appartements sont faibles: les acheteurs potentiels attendent une baisse et n’ont pas pour l’instant accès au credit Les coréens sont exposes à la hausse des taux et certains ont emprunte en JPY. Toutefois, on ne ressent pas un mouvement de panique, et la crise est en ce sens bien différente de celle de 1997, qui est la référence pour les coréens.

- On sent bien cependant que des restructurations vont intervenir très bientôt

- Les grands groupes coréens continuent à se développer a l`export (Vietnam, Algérie(avec beaucoup de projets, ce pays semble ignorer la crise financière mondiale), Lybie). 2008 aura été une année record pour la Coree en ce qui concerne les commandes à l’etranger.

- Les fabricants de matériaux ressentent depuis mi-Octobre l’arrêt brutal des chantiers avec des ventes en baisse de 15 à 30% selon les produits

Secteur Banques-Finances :

Le cout de frein aux activités de prêts par les banques coréennes pèse sur la vie économique

En effet, les banques coréennes souffrent à cause du problème de l`affaiblissement de leur « BIS ratio »(à cause de la croissance trop rapide du bilan), et préparent des augmentations de capital. La valorisation des banques coréennes est aujourd`hui très basse avec des « values to book » de 0,6/0,8

Une nationalisation des banques coréennes pourrait tenter le Gouvernement pour soutenir l`économie. Par contre les fusions de banques seraient destructrices de valeur en raison du chevauchement de clientèle.

interventionnisme de plus en plus fort de l`Etat sur les banques par la FSS/FSC qui incitent à la restructuration des sociétés coréennes en difficulté et à soutenir la liquidité des sociétés

Parmi les raisons pour rester optimiste sur la Corée : la Corée a un « Rating » A+ , a 200 Milliards de USD de réserve, et une situation budgétaire excédentaire solide. La Corée a un endettement domestique de 30 à 35% du GDP, alors qu`il est de 180% pour le Japon, ce qui lui permet de prendre des mesures de soutien à l`économie- certes la Corée va souffrir beaucoup, mais a les moyens d`éviter d`aller au FMI

Par contre le montant des « crédits acquéreurs » est colossal

La « loan to value » est de 45% et donc raisonnable par rapport aux autres pays. Cependant, si le prix des appartements s`effondre (entre 20 et 30%), et si la crise s`aggrave, la « loan to value » va s`écraser

La plupart des financements sont des « credits bullet » a 3/5 ans, tous ces crédits vont arriver maintenant en refinancement, et si la « loan to value » s`écrase, du « collatéral » sera nécessaire. La pression va encore s`accentuer sur les banques si de plus en plus de clients font défaut.

Si une crise immobilière se déclenche en Corée, la Corée sera fragilisée.

Le financement des crédits à la consommation représente 80% du PNB

Il faut surveiller la capacité de l`économie coréenne à résister, on va voir de toutes façons une augmentation des dettes au niveau des PME qui souffrent et « mangent » le bilan des banques, la consommation va baisser, et les exportations vont diminuer. Le seul moyen pour soutenir l`économie est l`investissement par un plan de relance gouvernemental, comme ce que veut faire Obama. La Corée a une dette gouvernementale domestique très faible, et la Corée peut s`endetter pour un plan de relance, c`est la carte maitresse de la Corée en ce moment. Il y a eu beaucoup d`inquiétude sur le risque de crise de liquidités, mais ce risque semble aujourd`hui sous contrôle, car il y a eu l`accord de swap avec les USA qui fonctionne déjà, et la Coree a injecte 7 milliards de USD dans le marche. Il n`y a donc plus de problèmes de liquidité externe, et il y a plus de fluidité dans le système interbancaire

Jusqu`en novembre 2008, les taux de défaut parmi les institutions financières coréennes y compris de crédit àla consommation étaient très bas, mais ils montent maintenant très vite, ce qui indique un effet de dégradation de l`économie réelle qui commence (avec un peu de retard)

Secteur Hôtellerie-Tourisme :

L`hôtellerie ne se porte pas mal, mais la restauration va très mal

Les six prochains mois en 2009 vont être très durs - beaucoup de séminaires sont reportes.

Le cote investissement est inquiétant, avec des crédits à 4/5 ans et des taux d`intérêt a 8/9/10%. Les Operateurs sont voues à l`échec. Il y a le cote vicieux qui est que si un propriétaire d`un hôtel est en faillite, la valeur foncière de son bien « plonge », et plus personne ne veut le racheter, il y a un vrai problème de financement, même si c`est le terrain qui fait la valeur. Cette situation n`est pas nouvelle, mais elle s`est amplifiée avec la crise

Secteur Transport aérien :

Effondrement de la demande (-20%) en décembre alors que Novembre 2008 était positif

Les agences de voyage commencent à licencier

7 Social :

Le cout des salaires est maintenant un gros sujet dans les entreprises coreennes.Certaines entreprises y compris étrangères ont pour objectif le gel des salaires ou d`en réduire sensiblement la hausse. La presse coréenne a fait état que 45% des coréens sont prêts a accepter un gel des salaires pour 2009